• Votre panier est vide.

Examination de l’épaule

Nous avons créer se chapitre pour qu’il soit le plus simple possible. On ne va pas vous présenter tous les tests qui existent, seulement ceux qui aurant un impact sur la prise en charge de votre patient.

1. Evaluation rapide de la raideur et de la capacité à effectuer les mouvements

vidéo : examen de la force et amplitude de la coiffe : https://1drv.ms/v/s!AjnmQsbpUStZg_VrvWtJcPOM_aV9oA?e=2SYIOM

2. Procédure de modification des symptômes

https://1drv.ms/u/s!AjnmQsbpUStZg_Zrxl-OMWzHZwQNVA?e=vnJGf0


https://1drv.ms/v/s!AjnmQsbpUStZg_Z-g0OHZG6_zfr6QA?e=xR6FR8



Le test SAT est extrêmement intéressant car les patients qui sont positifs  sur lesquels ont change les symptômes en effectuant le test lors du premier rendez-vous ont entre 80 et 85% de chance d’aller beaucoup mieux avec de la rééducation.

Panagiotopoulos AC, Crowther IM. Scapular Dyskinesia, the forgotten culprit of shoulder pain and how to rehabilitate. SICOT J. 2019;5:29. doi:10.1051/sicotj/2019029

3. Application de la théorie de la chaine cinétique dans l'examen de l'épaule chez le sportif de lancé [1 ?]

Dernière partie de modification des symptômes et celle avec test de la chaine cinétique 3 vidéos de Joe Gibson :

https://1drv.ms/v/s!AjnmQsbpUStZg_dVKr1CkLlJ_R_kZA?e=hgjXPU

https://1drv.ms/v/s!AjnmQsbpUStZg_dXi0r5UA3DMxvhzg?e=kIVEjj

https://1drv.ms/u/s!AjnmQsbpUStZg_dZ4kZ2sCy-PSaIPQ?e=Wg7z2T

Tests spéciaux [2]

On connait tous les tests de l’épaule, comme le test de Jobe, le palm up test, le Hawkins, etc…. en réalité il y en a plus de 70 !

https://sci-hub.st/10.2519/jospt.2020.0606

 

Tous les tests spéciaux ne sont pas à jeter à la poubelle pour autant !

Différencier une inhibition musculaire à une vraie faiblesse (dû à une rupture par exemple)

https://1drv.ms/v/s!AjnmQsbpUStZg_lS5L3aUMgKfGXH-A?e=AhbY3p

https://1drv.ms/v/s!AjnmQsbpUStZg_lW-iK8dKgTxUXs_w?e=KQ3R7f

On note que le plus important est l’histoire de la pathologie, si le patient a eu un accident, une chute, un choc, un étirement violent sur l’épaule, et que la douleur est apparue juste après et sa dysfonction aussi, il y a de forte chance qu’il y ait une lésion traumatique de l’épaule. A ce moment un examen peut être intéressant beaucoup plus que si on avait à faire à une épaule dégénérative, qui au final l’état de structure n’est pas rééllement en corrélation avec la douleur et la fonction. D’ailleurs chez ces patients une imagerie pourrait même être délétère car pourrait compromettre leur engagement dans la rééducation s’ils ont une forte croyance en la chirurgie comme seule moyen de réparer la structure.

 

physio-learning©. Tous droits réservés. Cliquez ici pour voir les conditions d'utilisations