• Votre panier est vide.

L’épaule raide

L’épaule raide est une condition qui entraine une restriction de l’amplitude des mouvements de l’épaule. Elle peut être primaire aussi appelé idiopathique, on parle alors d’épaule gelée, ou alors elle peut être la conséquence d’une cause bien connue, comme une chirurgie, on parle alors d’épaule raide secondaire. 

Le diagnostic a été abordé dans le chapitre sur l’examination de l’épaule. Nous vous le remettons ici pour faire un rappel :

Manque de mobilité, pourquoi ?

Biologie moléculaire et génétique de l'épaule raide et connaissances actuelles sur l'épaule gelée

https://www.thieme-connect.com/products/ejournals/html/10.1055/s-0037-1608951

https://link.springer.com/article/10.1186/s12891-016-1190-9

Est-ce que la capsule est la seule fautive ?

Voici une vidéo d’une mobilisation d’un patient avec une épaule raide secondaire à un traumatisme sous anesthésie.

Lors de la première partie, jusqu’à 30 seconde, le chirurgien montre l’amplitude avant anesthésie, ensuite on peut voir l’augmentation considérable de l’amplitude lorsque le patient est anesthésié.

 

Ok, mais qu’en est-il d’une vraie épaule gelée ?

En 2019 [6] Le Dr Hollman est sont équipe ont réalisé une étude sur des patients atteint d’une épaule gelée idiopathic avec une chirurgie programmée de libération de la capsule articulaire. Les 5 patients sélectionnés avaient des symptômes depuis 6 à 30 mois et n’étaient pas diabétiques.

Sur les photos ci-contre, on voit l’amplitude avant anesthésie à gauche et à droite après anesthésie, on peut voir que le résultat est impressionnant. 

L’anesthésie permet d’éliminer l’influence de la douleur et des contractions musculaires sur l’amplitude de l’épaule, en enlevant ces 2 facteurs ont obtient un gain d’amplitude de 150 à 300% !

Ceci implique que chez ces patients la majorité du blocage de l’épaule est dû à un blocage de l’articulation par le système musculaire, et non par une rétraction de la capsule.

Le faible nombre de patient ne permet pas de généraliser à l’ensemble des patients atteint d’une épaule gelée, mais indique à minima que chez certains patients atteints d’une épaule gelée, la majeure partie des symptômes provient du système musculaire et non d’une rétraction de la capsule.

Une étude par élastographie réalisée en 2019 a montré que la coiffe des rotateurs postérieure devenait plus raide dans le cas des épaules gelées. L’évaluation a été réalisée sur 32 patients en phase froide. Cette enraidissement est probablement secondaire au manque de mobilisation de l’épaule. [5]

Sur les images ci-dessous (provenant de cette étude), on voit à gauche un sus-épineux beaucoup plus raide (en haut à gauche) que le côté non atteint (en bas à gauche) et un ligament coraco-humérale également plus raide du côté atteint. Ce ligament coraco-humérale devient également plus douloureux ce qui nous permet de réalisé le test vu lors de l’examen clinique.

 

Quelques études statistiques

Epaule gelée

Une étude rétrospective [1] a analysé les caractéristiques de 1373 patients ayant eu une épaule gelée, voici leurs caractéristiques :

Age moyen 55,4 ans

58,3% de femmes et 41,7% d’hommes

Atteinte du côté non dominant dans 60,7% des cas et bilatérale dans 17,6% des cas

 Comorbidités associées : Diabète 18,7%, maladie cardio-vasculaire 17,7%, pathologie de la thyroïde 5,4%, maladie cérébro-vasculaire 3,6%

Les hommes ayant eu une épaule gelée on souvent eu une histoire de traumatisme précédent et les femmes avaient souvent une pathologie thyroïdienne associée (de manière supérieure à la population normale)

Les patients diabétiques avait plus de chance d’avoir une atteinte bilatérale, des symptômes plus long et des douleurs nocturnes.

Epaule raide

Il a été démontré que certaines hormones et maladies métaboliques comme le diabète, l’hyper et l’hypothyroïdie  ont un rôle dans le développement d’une épaule raide. En réalité des données récente en biologie moléculaire indiquerait qu’une condition pro-inflammatoire quelque soit la cause de cette inflammation serait un facteur de risque d’une épaule raide. [2]

Concernant le développement d’épaule raide suite à une intervention, une étude sur 489 arthroscopie pour réparation de coiffe des rotateurs, a montré que 24 des patients ont développé une épaule raide. Grâce à cette étude, ils ont analysé les facteurs de risques qui été :

Une tendinopathie calcifiante, une capsule adhésive, la réparation d’un seul tendon, l’utilisation de la technique de réparation PASTA (souvent utilisée pour les grosses lésions [3]), moins de 50 ans, avoir une assurance de compensation de travail. [4]

 

Combien de temps dure une épaule gelée ?

La durée moyenne des symtômes est de 8,9 mois [1]

Est-il normal de ressentir des douleurs nocturnes lors d'une épaule gelée ?

51,3% des patients ont des douleurs nocturnes [1]

Comment traiter une épaule gelée en fonction de son état

Comparatif de différentes méthodes :

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0140673620319656

consensus des therapy a utiliser ou a ne pas utiliser lors de frozen shoulder : https://sci-hub.st/10.1016/j.physio.2019.07.004

Algorythm a la fin du papier

box sur ce que doit savoir le patient et le thérapeute : https://sci-hub.st/10.1136/bmj.i4162

Description des mobilisations et renforcement :

https://sci-hub.st/10.1016/j.jht.2016.10.007

 

programme rééducaiton par phase : http://www.ijpot.com/scripts/IJPOT_Jan-March%202021(2).pdf#page=98

Mena-del Horno, S., Balasch-Bernat, M., Dueñas, L., Reis, F., Louw, A., & Lluch, E. (2020). Laterality judgement and tactile acuity in patients with frozen shoulder: A cross-sectional study. Musculoskeletal Science and Practice, 102136. doi:10.1016/j.msksp.2020.102136
Başkaya, M. Ç., Erçalık, C., Karataş Kır, Ö., Erçalık, T., & Tuncer, T. (2018). The efficacy of mirror therapy in patients with adhesive capsulitis: A randomized, prospective, controlled study. Journal of Back and Musculoskeletal Rehabilitation, 1–6. doi:10.3233/bmr-171050
physio-learning©. Tous droits réservés. Cliquez ici pour voir les conditions d'utilisations