• Votre panier est vide.

Présentation du protocole de Rebecca Mellor

Le protocole établi pendant l’étude a une durée de 2 mois, avec une augmentation progressive de la charge en 3 étapes. La rééducation comprend un programme d’exercice à réaliser par le patient en autorééducation tous les jours, pour optimiser l’adhérence, ils auront 8 exercices maximum à réaliser pour une durée de 15 à 20 minutes.

14 rendez-vous avec le kiné sont planifiés, 1 par semaine les 2 premières semaines, qui permettent au patient de se familiariser avec les exercices, et pour nous d’évaluer la progression et de l’adapter en fonction de la douleur et des capacités du patient ; puis 2 rendez-vous par semaine pour les 6 semaines suivantes qui permettront, en plus du suivi de l’autorééducation, d’effectuer une mise en charge plus importante sous supervision.

La première semaine permettra au patient de se familiariser à 5 exercices à réaliser tous les jours.

Dans la seconde semaine on augmentera la difficulté des exercices en commençant à charger doucement et travailler l’optimisation du mouvement.

Lors de la 3ème étape qui durera de la 3ème à la 8ème semaine on augmentera la difficulté des exercices d’auto-rééducation et on effectuera en parallèle 2 séances par semaine d’exercices sous supervision, au cabinet.

Les exercices sont adaptés en fonction de 3 paramètres :

  • La douleur

Certains exercices permettent de travailler le positionnement et le contrôle moteur, ceux-ci ne doivent pas déclencher de douleur, si c’est le cas l’exécution devra être revue avec le patient pour pouvoir les réaliser sans douleur. Les exercices qui viseront le renforcement pourront être effectués avec de la douleur tant qu’elle n’excède pas 5/10, et s’ils n’augmentent pas la douleur la nuit qui suit ni le matin qui suit. Au niveau de la fiche d’exercices ou de la vidéo, le paramètre de la douleur sera indiqué par une de ces 2 pastilles.

  • L’intensité 

L’intensité de l’exercice sera jaugée grâce à l’échelle de Borg. Les exercices viseront un des trois niveaux suivants : faible qui correspond à une échelle de Borg de 11 à 12, un peu dur à dur qui correspond à une échelle de Borg de 13 à 15, et dur à très dur qui correspond à une échelle de Borg de 14 à 17. Le niveau sera bien sûr adapté à la réaction du patient à l’exercice. Les exercices à faible intensité sont soit des exercices d’apprentissage soit des exercices d’échauffement. Au niveau de la fiche exercice ou de la vidéo, le paramètre de l’intensité sera indiqué par une de ces 3 pastilles.

  • La vitesse

La vitesse d’exécution peut être soit lente c’est-à-dire des mouvements réalisés par phases de 3s, ou de vitesse moyenne avec des phases durant 2 secondes. Comme promis, dans les vidéos nous avons intégré un métronome pour améliorer l’exécution des exercices et travailler sur le contrôle moteur comme nous l’avons vu dans la première partie de la formation.

En bas des fiches d’exercices, une zone permet au patient de noter ses symptômes et son ressenti lors des exercices ce qui lui permet d’avoir un agenda précis à nous présenter pour nous permettre d’adapter plus facilement et précisément le protocole.

Pour un exemple de description d’exercice, vous pouvez vous référez à la vidéo en début de chapitre.

physio-learning©. Tous droits réservés. Cliquez ici pour voir les conditions d'utilisations