• Votre panier est vide.

Prévention des tendinopathies d’Achille

La prévention primaire limite l’apparition d’une pathologie à la source, elle se fait via l’éducation. Chez les sportifs cela concernera par exemple le management de la charge et l’importance des phases de récupération pour limiter la surcharge chronique du tendon.

La prévention secondaire va permettre un dépistage précoce de la pathologie, plusieurs signes peuvent alerter :

– La douleur lors de l’activité est en général précédée par des semaines voir des mois de raideurs matinales du tendon d’Achille et de douleurs mineures très souvent ignorées par les patients et notamment les sportifs. [1]

– Certains sportifs décrivent une période de baisse de performances (comme des temps à la course moins bons) avant de développer des symptômes. [2]

– L’apparition d’une déformation dans la zone de l’insertion du tendon ou du corps du tendon [3].

physio-learning©. Tous droits réservés. Cliquez ici pour voir les conditions d'utilisations