• Votre panier est vide.

Les points trigger dans la douleur talo-plantaire

Simons et al ont suggéré que les triggers points pourraient être impliqués dans l’apparition de fasciite plantaire ou de douleurs talo-plantaire1

Une étude de 2019 a voulu étudier cette hypothèse.

Ils se sont intéressés à

– 3 muscles intrinsèques: le court fléchisseur de l’hallux, l’adducteur de l’hallux et le carré plantaire

– 1 muscle extrinsèque : le gastrocnémien médial

C’est muscles ont été sélectionnés car :

– leur douleur référée correspond à des zones de douleur des patients atteints de douleur talo-plantaire2

– une faiblesse ou un raccourcissement d’un de ces muscles est reliée à des douleurs du pied dont notamment la douleur talo-plantaire,3,4

– ce sont également les muscles les plus couramment traités par les praticiens chez les patients atteints de douleur talo-plantaire.5

Le praticien diagnostiquant les triggers point était un praticien ayant plus de 15 ans d’expérience dans ce domaine, et qui n’était pas au courant de la pathologie de consultation des patients.

Le diagnostic a été fait selon 3 critères recommandés par  le consensus international de 2019 sur le sujet : 

1. Présence d’une taut band dans muscle

2. Présence d’un point douloureux sur la taut band

3. Présence d’une douleur référée lors de la pression manuelle du point

Dans le cadre de l’étude, les trigger points étaient considérés actifs uniquement quand ils répondaient aux 3 critères précédents et en plus qu’ils reproduisaient la douleur de consultation du patient.

Après analyse des résultats, il a été conclu la douleur référée des trigger points reproduit la douleur de consultation des patients et que plus il y avait de trigger point actifs, plus l’intensité de la douleur était forte, ce qui indique un rôle des triggers points dans le développement de symptômes chez les patients atteints de douleur talo-plantaire.

Dans cette étude, le carré plantaire et le court fléchisseur de l’hallux ont été les muscles avec des triggers points actifs les plus fréquents chez les patients consultant pour une douleur talo-plantaire.

Chez les patients ne consultant pas pour une douleur talo-plantaire, ils n’ont retrouvé aucun trigger point actif, cependant chez les patients consultant pour une douleur talo-plantaire, ils ont trouvé autour de 20% de trigger points sur le carré plantaire et également autour de 20% de trigger points actifs sur le court fléchisseur de l’hallux !

Ci-dessous les douleurs référées des muscles étudiés :

Douleur référée du court fléchisseur de l’hallux et de l’adducteur de l’hallux

Douleur référée du carré plantaire

Douleur référée du gastrocnémien médial

physio-learning©. Tous droits réservés. Cliquez ici pour voir les conditions d'utilisations